Berdigne Berdogne

Nadine Bidron de Selles-Saint-Denis et Gilles Chantier de Courmemin ont fait rouler la roue de Berdigne Berdogne.
© Photo NR

Jeudi 22 août, Courmeminois et Sellois étaient réunis à Courmemin pour la Transberdigne, fête qui symbolise le passage de témoin entre deux villages pour l’organisation de Berdigne Berdogne. Selles-Saint-Denis, qui a accueilli la fête de l’UCPS l’an dernier, laisse les clés du camion à Courmemin.
Le village s’est d’ailleurs déjà mis aux couleurs de la 28e édition de Berdigne Berdogne, avec des enseignes de commerces sur plusieurs façades. « Cela représente les anciens commerces de Courmemin vers 1900 », explique Jean-Claude Bardon, président du comité des fêtes : la quincaillerie, l’épicerie, le café, la boucherie…
Car le temps d’un dimanche, le 8 septembre, Courmemin reviendra en 1904, date du mariage immortalisé sur la célèbre série de photographies « Noces en Sologne ». « On va refaire ce mariage, avec le défilé du cortège, puis le mariage civil à la mairie et religieux devant l’église », explique Gérard Beneton, vice-président de l’UCPS. Un mariage particulier pour le maire, Gilles Chantier : « Je jouerai le rôle du maire de l’époque, Moise Paunin. Ce mariage en 1904, c’était celui de mon arrière-grand-tante ! »
Mais retour à ce 22 août. Gilles Chantier a reçu la roue de Berdigne Berdogne, symbole de cette transmission, des mains de Nadine Bidron, adjointe au maire de Selles-Saint-Denis. On a aussi sorti le Milberdigne, mille-pattes humain qui représente les 28 communes d’accueil de Berdigne Berdogne, Courmemin en queue évidemment ! « C’est un plaisir d’accueillir Berdigne Berdogne, commente Gilles Chantier. On montre qu’on n’est pas un village dortoir, mais un village qui bouge. Les Courmeminois se sont beaucoup investis, on a prévu 9.000 fleurs et des gerbes de blé pour décorer le village ! » Animations de rues, marché à l’ancienne, artisanat, défilé des attelages, danses et donc mariage, vivement le 8 septembre !

Source NR.